Surnommer la Venise de l’Afrique, Ganvié est un petit trésor lagunaire situé à quelques kilomètres de Cotonou. Destination incontournable du tourisme béninois, visiter Ganvié sera pour les voyageurs l’occasion de découvrir un Cotonou purement authentique. Une véritable expédition préconisant la rencontre de ces communautés qui vivent au rythme de la pêche et des traditions. 

Pour moi, parcourir le Bénin est bien plus qu’une histoire de tourisme : j’évoquerai ici une véritable odyssée en terre dahoméenne. En effet, un voyage au Bénin, ne révélera très certainement pas son intégral potentiel sans la découverte de l’incontournable village lacustre”Ganvié”.

Mais si comme moi à l’époque vous n’y êtes encore jamais allé ou que vous n’avez encore jamais entendu parler de Ganvié,il se pourrait que vous soyez en train de vous demander ce qui rend ce village si particulier ? Pourquoi fait-il partie des inéluctables de Cotonou ?

Et la plus importante de toutes les questions, est-ce qu’il vaut vraiment la peine, le temps et les finances de visiter Ganvié?

Eh ben d’après mon guide Gérard, il faut remonter de trois siècles dans le passé pour comprendre les origines de Ganvié et découvrir l’intérêt de visiter le village lacustre. Un lieu qui au premier regard nous dépeint des airs négligeables, alors qu’en réalité dissimule des trésors bien exotériques.

La Petite Histoire sur Ganvié

Et si on remontait l’horloge à l’an 1700 . Trois siècles avant l’ère de notre présumé affranchissement. Je veux dire le siècle des indépendances africaines. Bon ok, pour les moins perspicaces on va tout simplement l’appeler 21ème siècle.

Donc, Il y a 300 ans, quand la traite négrière battait encore de son plein en terre Dahoméenne, une poignée de braves Autochtones entreprirent de bouleverser leurs modes de vie en choisissant de se réfugier en plein cœur du lac Nokué où ils sont désormais contraints de subsister.

L’histoire raconte que les premiers habitants auraient atteint le lac par le biais de moyens plus rocambolesques les uns que les autres. Une partie voudrait qu’ils l’aient rejoint à dos de crocodile, l’autre stipule qu’ils auraient atteint le cœur du lac par voie aérienne, plus précisément en s’agrippant à des aigles et pour les moins novateurs ce sera tout simplement en utilisant des barques.

Ce dont il était certain, c’est que les premiers Tofinous (habitants de Ganvié) qui en leur temps n’y connaissaient rien à la nage ni la pêche, avaient quand même préféré vivre sur une lagune plutôt que de céder à la domination coloniale qui les poursuivait à l’époque.

Refusant d’être assujetti au statut d’esclaves, c’est tout un nouveau mode de vie qu’ils ont dû changer et recréer afin de s’adapter à ce nouvel environnement lagunaire. Et aujourd’hui encore, les actuelles habitants de Ganvié se conforment toujours à ce mode de vie atypique qu’à instaurer leurs ancêtres.

credit : lemigliorifoto

Bien que le modernisme et le développement se fassent de plus en plus ressentir au sein de la communauté des Tofinous (habitants de Ganvié), certaines de leurs manières de faire et de vivre demeurent toujours aussi traditionnelles et atypiques qu’à l’époque.

Cap sur Ganvié: Une balade riche en découverte.

Après une demi-heure passée à traverser le joyeux bazar qu’est la circulation de Cotonou, j’atterris enfin au sein du grouillant marché d’Abomey-Calavi. Un passage obligatoire si vous voulez vous rendre au quai d’embarcation.

quai d'embarquement de Ganvié

Il sonnait donc 16h quand je garai ma voiture dans le grand parc de terre rouge parc qui se trouve juste après le marché. Plusieurs guides me réceptionnent, j’en choisis un et hop-là, direction le quai en bois qui mène aux barques.

J’étais loin de me douter qu’un petit paradis paisible m’attendais à vingt minutes à peine en pirogue.

Loin de l’ambiance chaotique de la ville, un peuple de 50000 personnes, principalement constituer de pêcheurs vit en harmonie avec la lagune depuis près de trois cents ans. C’est leur village que j’étais venue découvrir.

Mon guide m’explique que la balade suivra un circuit conçu pour faire découvrir au voyageur les points phares du village.

Ainsi , après une vingtaine de minutes en barque, nous voilà arrivé à Ganvié! 

A l’horizon, une enfilade de maisons sur pilotis abritant des milliers d’âmes. Cette architecture au plus près de la lagune témoigne du lien profond qui unit les habitants du village à leur source de subsistance.

Ça grouille de barques silencieuses, d’enfants hauts comme trois pommes qui conduisent leurs frères et sœurs hauts comme deux oranges avec un naturel déconcertant.

Les habitations du village sont ordonnées autour d’une route principale où défilent vendeuses ambulantes, enfants allant à l’école et habitants vacants à leurs occupations quotidiennes.

maison de la francophonie

Je découvre la vie grouillante de Ganvié. Je découvre la maison de la francophonie, qui chaque jours accueil  artistes et peintre qui viennent y concevoir et exposer leurs œuvres principalement destinées aux touristes.

Une heure et demie après l’embarcation, j’ai parcouru et découvert l’essentiel du village lacustre de Ganvié. Le jour commence à décliner alors qu’il est déjà temps pour moi de quitter ce petit coin isolé de Cotonou.

Sur le chemin du retour, le vol majestueux de pélican blanc s’élève à l’horizon rougi par le crépuscule. Des habitants dans leurs barques aux voiliers colorés délaissent la terre ferme en convergeant vers le village.

Le reste de la journée s’étire mollement le long de la lagune. Dans une douce fin de journée je retourne chez moi avec les souvenirs de ce joyeux petit monde, conservée dans un coin de ma tête.

Informations Pratiques

Tout ce que vous devez savoir si vous prévoyez de visiter Ganvié.

  • Comment se rendre à Ganvié?

Le village se situe après la ville d’Abomey-Calavi. Plus précisément à 29 km de Cotonou, soit environ 40 minutes en voiture.
Une fois à Abomey-Calavi, vous allez devoir traverser le grand marché de KPOTA afin d’accéder au parc de l’embarcadère où vous pourriez garer votre voiture. Des guides sont disponibles sur place et viendront spontanément vers vous.

Si vous êtes en Taxi, demandez tout simplement à votre chauffeur de vous déposer à l’embarcadère de Ganvié. 

  • Horaire

les visites sont autorisées de 9h à 17h. Ceux qui désirent s’y rendre en dehors de ses heurs, devront prévenir avant.

  • Quels sont les tarifs pour visiter Ganvié ?

La durée de la visite est de 2h30 minutes y compris le trajet aller et retour.

  • 2 à 4 personnes : 5000FCFA par personne soit environ 7.63 Euros
  • 5 à 9 personnes : 4500Fcfa/personne soit environ 6.87 Euros
  • 10 personnes et plus : 4000FCFA/personne soit environ 6.10 Euros

A ces frais s’ajoute la rémunération du guide qui est de 5000FCFA

Quelques attitudes Eco-responsable à adopter sur place

– Ne jetez rien dans l’eau.

– Ne prenez pas les habitants en photos si cela n’a pas l’air de leur plaire. Privilégiez les photos prises de dos.

– Achetez quelques souvenirs à la boutique aux souvenirs où sont exposés les objets fabriqués par les artisans du village. Ce sera pour vous l’opportunité de soutenir l’économie locale.

– Habillez-vous décemment. Mesdames, ne dévoilez pas trop de peau. Les habitants de ce village restent quand même très conservateur.

Write A Comment