Pour marquer le début de mon exploration du continent africain, j’ai visité Dakar pour la première fois cette année. Après avoir exploré la capitale Sénégalaise, j’ai le sentiment que je n’aurai pas pu choisir une meilleure destination pour inaugurer le début de cette aventure.

On m’a très souvent parlé de Dakar comme étant une belle et chaleureuse ville. Et pour y avoir été, je peux vous affirmer que la charmante ville ouest-africaine honore pleinement sa réputation.

J’ai toujours été une grande amoureuse des villes traditionnelles. Les villes dont les habitants attachent une grande importance à la préservation des valeurs anciennes. Celles-là qui dégagent une amibiance estivale et traditionnelle, qui abritent de belles ruelles animées ou encore  possèdent un très large panorama gastronomique. Et en réalité, Dakar à elle toute seule possède tous ces atouts.

La capitale du pays de la Teranga est d’un charme  captivant.

Lorsque vous visitez Dakar pour la première fois, choisir les activités que vous allez faire peut représenter un réel challenge. Mon astuce est de  fusionner vos centres d’intérêt au nombre de jours que vous allez faire tout en établissant une très bonne planification. Ainsi, vous réussirez à faire de votre premier voyage une belle expérience. Les bonnes informations vous permettront de ne rien louper des incontournables de la ville.

Afin de vous aider à décider de ce que vous allez faire, je vous prospose une liste de quelques activités, circuits ou lieux que j’ai testé ou aurais voulu tester. Ces expériences feront de votre séjour une immersion culturelle où vous découvrirez Dakar comme un local.

1. Le Dakar City Tours

Juste après mon arrivée à Dakar, l’une des premières choses que j’ai voulu faire c’était un tour de la ville. Une balade qui me permettrait de m’imprégner de l’ambiance de la capitale, découvrir son histoire, celle de ses habitants ou encore l’art de vivre sénégalais.

Après avoir discuté avec mon guide boubou, nous avons conclu d’un circuit d’une journée. Ainsi, une partie s’est faite à voiture et l’autre à pied. Ce circuit a été conçu pour me donner un aperçu de l’artisanat sénégalais, l’architecture urbaine et les coins et lieux phares de la ville.

À 9 h, nous avons donc quitté le Fana Hôtel des Almadies où je logeais, longer la corniche pour ensuite nous rendre à notre :

  • 1er Arrêt, Le phare des Mamelles 

    Vieille de 153 ans et situé sur la presqu’île du Cap-Vert, à l’extrémité occidentale du continent Africain, la tour du phare surplombe toute la côte ouest de Dakar. Une fois au pied du phare vous aurez droit à une splendide vue sur Dakar . Vous  remarquerez aussi que l’atmosphère y est pure et agréable.

    Pour nous y rendre, nous avons dû emprunter une route en courbes et en pente, tracé sur la plus grande des deux collines volcaniques nommées les mamelles. À l’entrée, un guide est disponible pour vous faire visiter. Vous pourrez monter tout en haut et avoir quelques explications sur la construction du monument.

  • 2ème Arrêt, Le monument de la renaissance

    Après le phare des mamelles, nous nous sommes dirigé vers le fameux monument de la renaissance. Un monument qui est aussi imposant par sa taille (52m de haut) que par son titre de plus haute statue du monde.
    Mais ce qui m’a vraiment interpellé lors de ma visite c’est l’histoire de ce monument. Il voudrait symbolisé l’ouverture du continent africain au reste du monde. Les Sénégalais la veulent comme étant une force de propulsion et d’attraction dans la grandeur, la stabilité et la pérennité de L’Afrique.
    Au fur et à mesure que nous avançons  dans la visite à l’intérieur du monument, on ressent un peu plus l’histoire de chaque pays d’Afrique à chaque niveau.
     Le monument de la renaissance donne l’impression d’avoir été érigé pour toute l’Afrique et non pour le Sénégal uniquement.

  • 3ème Arrêt : La place du souvenir 

    Située sur la corniche Ouest, la Place du Souvenir Africain, est le réceptacle de la mémoire des peuples noirs, de ses martyrs, des militants et symboles de la dignité africaine. Vous pourrez vous y documenter et en apprendre énormément sur les plus grandes figures intellectuelles, scientifiques et culturelle ayant contribué par leurs idées, leurs prises de positions et leurs combats à la réhabilitation du passé africain et la dignité du peuple noir.

    J’ai par ailleurs eu la chance de tomber sur la semaine culturelle ivoirienne. Initié par les Ivoiriens résidant au Sénégal, il y avait une semaine d’exposition avec une présentation d’objets, vêtements, bijoux, repas et épices typiquement ivoiriennes. Autant vous dire que je m’y suis senti comme une gamine chez un marchand de glaces. Vous aurez peut-être également la chance de tomber sur un événement culturel dans le même genre si vous visitez Dakar pour la première fois.

  • 4ème Arrêt : Circuit du patrimoine historique, culturelle et artisanal de Dakar.
    Patrimoine historique et Architectural

    L’après-midi nous nous sommes rendu au Plateau où nous avons entamé un circuit pédestre de 6 km, soit 1h 30 de marche. Le circuit se traduisait par la visite du patrimoine de la ville. Le but était de nous faire voyager dans le temps à travers la découverte de l’histoire de Dakar depuis la colonisation à nos jours. Tout au long du circuit j’ai pu arpenter les rues animées du centre-ville et admirer les plus beaux bâtiments coloniaux de la capitale.

    En parcourant les rues de Dakar, vous noterez que la ville présente un style architectural ancien. La blancheur des murs de l’Institut Pasteur nous éblouit autant que sa mission; l’hôpital militaire de Dakar detient une architecture autant admirable que l’histoire de sa construction qui date de 1930 ; la cathédrale Notre-Dame des victoires nous présentes  un design est aussi sobre que moderne, certaines  institutions publiques possedant une très belle  architecture coloniale  ou encore le grand palais dont l’allure est à la fois luxueuse, romantique et vieillotte. Voilà autant  de bâtiments qui nous plongent dans l’histoire de Dakar. Durant ce circuit j’ai été émerveillé par les histoires de chacun de ces magnifiques edifices que me contait Boubou avec une précision passionnante.

                       Art et Artisanat

Étant une amatrice d’art et d’artisanat, j’ai demandé à Boubou de bien vouloir intégrer dans le circuit un arrêt qui me permettrait de découvrir ces aspects du Sénégal. Il a donc choisi la Medina où nous avons visité l’atelier des tisserands et la savonnerie. Dans l’atelier des tisserands on pourra admirer les tisserands perpétuant la tradition de tissage du pagne ancestral appelé « Seru-Ndiago » en wolof. Un tissu propre à l’ethnie Mandjague du Sénégal et dont l’utilisation renferme une haute valeur symbolique dans les familles sénégalaises.

Sur l’avenue cheikh anta diop, à la savonnerie, les femmes utilisent des produits locaux comme l’huile de palme et le karité pour fabriquer plusieurs types de savons à usages domestiques. Il est surtout intéressant de regarder ses femmes exercer leurs savoirs faire antique avec une passion et une attention admirable.

Ainsi s’achève ma première journée à Dakar. Une journée passé à parcourir la ville grâce à ce circuit enrichissant. SI vous visitez Dakar pour la première fois, faire ce tour de la ville se révélera vraiment très enrichissant. Pour moi ,  cette première journée à été superbe .

J’ai pu en apprendre un peu plus sur l’histoire de la ville, celles de ses habitants et le plus intéressant a été de pouvoir m’imprégner de l’ambiance que dégage la charmante cité.

2.L’île de Gorée

Je peine à trouver les mots justes pour décrire cette île iconique du Sénégal. Avec ses maisons pastel, ses restaurants authentiques, son architecture coloniale et ses plages à bonne température, l’île nous émerveille avec le charme fou qu’elle dégage.
Ce lieu qui a reçu sur son sol des personnalités emblématiques comme Barak Obama et Nelson  Mandela est malheureusement encore plus réputé pour le triste rôle qu’elle a joué durant la traite négrière.

Si Gorée est représentée comme lieu symbolique de l’histoire de l’esclavage, c’est plutôt parce qu’elle demeure encore aujourd’hui l’un des endroits où on peut encore y trouver des vestiges de cette époque tragique. Cette île tristement rendu célèbre par son histoire, abrite des sites phares comme la maison des esclaves, la porte du non-retour ou encore le castel.

Une visite guidée de cette maison des esclaves, nous plonge directement dans l’histoire déplorable de la traite négrière. Partir à la découverte de cette île majestueuse est autant émouvante qu’instructive.

3.Le Musée de Dakar ou Musée Théodore Monod d’Art africain

Construit en 1931, le musée de Dakar est celui des arts premiers de toute l’Afrique de l’Ouest. Au rez-de-chaussée, une collection permanente y est exposée. Elle présente des pièces en provenance de parts et d’autres du continent. On pourra y voir: les masques des Diola de Casamance, des Sénoufo de Côte d’Ivoire ou encore des statuettes des Bambara du Mali. Des casques de danse, des vêtements, du bois, des fibres, des cauris, du raphia, des plumes, etc.

Ce qui est intéressant lorsqu’on visite le Musée Théodore, ce sont les petites mises en scène de la vie ancestrale des divers peuples africains. La plupart de ces objets retracent la vie que menaient nos ancêtres. Comment ils se divertissaient, les vêtements qu’ils portaient ou encore les gestes qu’ils effectuaient. On pourra y admirer des représentations de la célébration des moissons chez les Gourounsis du Burkina Faso, le divertissement et le contrôle social chez les gérés de Côte d’Ivoire, l’apaisement des mères chez les Yoruba du Nigeria, initiation des femmes chez les Mende de Sierra Leone, etc.

On remarque que bien qu’ayant des rituels différents d’un pays à un autre, les traditions visent tous un but commun : le maintien de la cellule familiale et la paix communautaire.
Ce qui est un peu dommage que tout ça manque cruellement d’explications. Sur les murs, quelques panneaux donnent des indications sur l’histoire et l’organisation sociale de ces différentes tribus, mais de manière tellement austère que l’on décroche vite.
À l’étage, des expositions temporaires plus modernes, sont souvent mises en place en collaboration avec des musées occidentaux.

4.La Mosquée de la Divinité

Situé en bordure de l’océan Atlantique, sur la corniche-ouest, la mosquée de la divinité donne sur la plage d’Ouakam. L’édifice est super beau, mais pour être franche, la mosquée en elle-même ne présente que très peu d’intérêt pour le grand public. Seuls les musulmans y sont autorisés d’accès.

Mais le plus intéressant pour moi est ce qui s’y passe aux alentours de cette mosquée. Avec un peu de chance vous pourriez assister aux concours de pirogues qui se déroulent aux abords de la plage de temps en temps. Et puisqu’il y a un village de pêcheurs à côté, je vous conseille de descendre leur dire bonjour quand vous les verrez sur la plage de la mosquée. Ils sont très accueillants et les plus sympas vous feront visiter la plage et découvrir leurs univers. Vous pourrez même y acheter du poisson que vous cuisineriez si vous ne logez pas dans un hôtel.

5.La plage de Ngor

Le weekend, la plage de Ngor représente le lieu de rendez-vous de tous les Sénégalais. On y trouve des groupes de jeunes fumant de la chicha sous des parasols. D’autres jouant à la balle dans l’eau. Des familles venues se baigner et passer du temps ensemble ou encore des couples venues se détendre en bord de mer. Vous y verrez également des vendeurs de café Touba, le célèbre café sénégalais ainsi que des vendeuses de poisson et fruits de mer.

Cette plage est tellement fréquentée que vous y rencontrez forcément des personnes sympas qui pourront même vous proposer de vous joindre à eux. Pour ceux qui veulent faire des rencontres, passer un bon moment ou seulement s’amuser, la plage de Ngor sera parfaite.
Vous aurez également la possibilité de vous rendre sur l‘île de Ngor à pirogue ou en jetsky. Des conducteurs seront présents et vous proposeront leurs tarifs. L’île est à peine à 3 min.
La plage de Ngor est l’une des plus animées et des plus vivantes de Dakar. J’ai trouvé bien dommage que je n’y aille qu’à mon dernier jour. Il est clair que j’aurai dû y aller plus tôt, l’ambiance y est tellement sympa et conviviale.
Cette plage vaut vraiment le détour et n’hésitez surtout pas à y aller quand vous serez à Dakar. Ah, et surtout n’oubliez pas votre maillot de bain!!

6.L’île au Sarpan (Archipel de La madeleine)

L’île au Sarpan est la plus grande des deux îles constituant l’archipel des îles de la madeleine. Je peux vous dire que la visiter a été l’une des plus belles activités que j’ai faite à Dakar. J’y ai passé tout un après-midi à flemmarder sur la plage, nager dans les eaux turquoise et explorer ce paysage spectaculaire.

L’île isolée de la capitale et dotée d’une beauté sauvage magnifique. Sa faune fait également partie de ses atouts. N’oubliez pas de garder vos lunettes de plonger afin d’admirer la beauté de la flore aquatique de l’île ou encore les magnifiques espèces marines qui l’habitent. La découverte de la splendeur des fonds marins de l’île au Sarpan ne manquera pas de vous éblouir. J’ai vraiment été bluffé par la richesse et la beauté du paysage sur l’île au Sarpan. 

Situé à 4 km de Dakar, vous pourrez vous y rendre depuis la corniche, en barque motorisée soit 25 à 30 min de trajet. Par contre, j’ai trouvé un peu dommage que le temps d’attente de la navette qui fait le trajet entre l’île et Dakar soit si long. On a dû attendre près de 40 min. Heureusement que l’attente en valait vraiment la peine.
N’oubliez pas d’explorer les nombreux recoins de l’île avec le guide disponible sur place. Je peux vous garantir que vous découvrirez des choses super intéressantes.

7.Le Marché des HLM et de Sandaga

Pour être honnête, je n’ai visité que le marché des HLM quand j’étais à Dakar. J’étais surtout intéressée par les boubous sénégalais et mon guide m’a dit que c’était dans ce marché-là que se trouvait mon bonheur… Eh oui chacun son centre d’intérêt. Haha. Dans le marché vous verrez des vêtements, bijoux et même encens fabriqués par des Sénégalaises.
Ces encens sont utilisés par les femmes pour embaumer leurs vêtements, maisons, literies ou encore séduire leurs époux.

Au marché, j’ai aussi goûté ces yaourts au mil très populaire au Sénégal. Attention! je vous préviens que je n’avais pas la garantie des précautions sanitaires qui ont été prises lors de la préparation de ces délices. Alors je ne vous conseillerai pas de foncer comme moi. Mais ce que je peux vous dire c’est qu’ils etaient super bon. Haha.

Quant au marché de Kermel, c’est un marché typique africain. ll est toujours bon de faire un tour pour dépayser. En plus, je le préfère à celui de Sandaga où il y a trop de rabatteurs et vendeurs qui voudront vous forcer la main pour acheter une chose. Je vous conseille d’y aller avec un guide, pour ne pas vous faire importuner.
Le marché de Kermel est situé dans l‘ancien quartier colonial. Vous y retrouverez de l’alimentation, des vêtements, de la maroquinerie, des bijoux etc. Ce marché est vraiment sympa. Et vous y verrez peut-être des objets à ramener comme souvenirs du Sénégal.

C’est un marché classé patrimoine mondial de l’UNESCO. De ce fait, il est toujours intéressant de le visiter quand on voyage pour la première fois à Dakar.

8. Le circuit des 6pencs de Dakar

Le circuit des 6 pencs de Dakar a été conçu pour les adeptes d’histoire. Il vous permettra de découvrir la culture Lebou. Une communauté sénégalaise qui était installée à Dakar depuis 1700, avant l’arrivée des colons. Les lebou habitaient l’île bien avant que les colons ne s’installent et fondent une ville moderne.
Les pencs sont les vestiges des villages de cette communauté.

Au plateau et à la Medina vous pourriez visiter ce qui reste de ses anciens villages lebou, « les Pencs ». Chaque penc est dirigé par un chef de penc qui définit la politique du quartier. Vous aurez peut-être la chance d’en rencontrer un lors de votre circuit.
J’étais trop fatiguée pour réaliser ce circuit, mais il serait sans doute intéressant de le faire afin de vous immerger dans l’histoire de l’ancien Dakar et celles de ses habitants.

Ces ateliers de visite du quartier sont organisés par l’association xam sa gox. Vous apprendrez pas mal de choses sur l’organisation historique, les beaux bâtiments et les ruelles insolite de Dakar.
Sachez que la plupart des pencs sont maintenant des lieux où l’on a construit de nouveaux bâtiments. Si l’empreinte des lieux a quasi-disparu il reste l’histoire et la rencontre avec les habitants de la Medina ou du plateau qui s’arrête parfois pour discuter.

9.Le Lac Rose

Le fameux lac rose du Sénégal est un MUST SEE si vous visitez Dakar pour la première fois. Il fait partie des incontournables pour tous les visiteurs du Sénégal. Les belles eaux du fleuve nous offrent un spectacle incroyable grâce à leurs couleurs changeantes qui varient entre des reflets bleus, mauves et rose vif.
Si vous choisissez d’y aller à la bonne saison, vous aurez la chance de voir un lac d’une couleur qui tend vraiment vers le rose. En effet la couleur rose du lac dépend beaucoup de la saison (sèche ou pluvieuse). Il est conseillé d’y aller en saison sèche si vous voulez voir un lac qui tend plus vers le rose que le gris.

Cependant, même si vous n’y êtes pas à la bonne saison, il est toujours intéressant d’admirer le travail des ramasseuses de Sel ou encore de tenter l’expérience flottante pour les plus aventureux.
Le lac rose est situé à 35 km au nord de Dakar, soit environ 1h30 de trajet. Vous pourrez vous y rendre entre 9h et 16h si vous voulez admirer les ramasseurs de sel en plein travail.

10.Station balnéaire de Saly

Située à 80 km de la capitale Sénégalaise, Saly est le centre touristique d’une grande zone de villégiature au Sud de Dakar. Son attrait principal est sa belle traînée de sable blond qui s’étend sur 4 km en bordure de mer. Son lot de complexes hôteliers ainsi que les activités balnéaires qui y sont proposées, contribuent également à faire de ce lieu un paradis pour les amoureux des vacances en bord de mer.

En dehors du cadre paradisiaque qui conviendrait pour un week-end entre amoureux, Saly ne présente pas beaucoup d’autres attraits. Le tour de la station est très vite fait. Il faut donc sortir de Saly pour découvrir la vie quotidienne des Sénégalais.
Les hôtels ou complexes vous proposeront des sorties ou randonnées en vtt, à cheval, en quad ou en 4*4 pour visiter les régions voisines.

À 15 km de Saly on retrouve la réserve de Bandia. Vous y pisterez des animaux sauvages comme les rhinocéros, buffle, antilopes, crocodiles, etc.
À la même distance se trouve le village de Toubab Dialaw où les habitants sont aussi chaleureux qu’accueillants. Le village présente également des points d’attraction. On y retrouve le centre culturel Sobo bade et le théâtre de l’engouement construit par le sculpteur sénégalais de renommée Gérard chenet. Vous pourrez également déguster le poisson vendu dans le restaurant de maman nabou, installé sur la plage.  Profitez en et discuter avec les locaux ou les femmes installées près du puits sur la plage.

Write A Comment