Le développement du tourisme en Afrique n’est pas sans avoir des conséquences négatives sérieuses sur l’environnement et ses populations locales. En tant que voyageur, il est important de prendre connaissance des bonnes pratiques qui vous permettront de: préserver la nature, respecter les populations rencontrées et minimiser l’incidence sur l’environnement visité.

Pourquoi être un touriste responsable ?

Le tourisme responsable repose sur des fondamentaux qui prônent pour un mode de voyage qui participe au respect et au développement du territoire d’accueil et des populations locales. Opter pour ce type de tourisme c’est choisir une manière de voyager à visage humain et dont l’impact est positif pour les destinations.

En choisissant d’être un touriste responsable, le voyageur contribue à la résolution des enjeux environnementaux et sociétales du 21ème siècle: lutte contre les changements climatiques, protection de la biodiversité et des milieux fragiles ainsi que la lutte contre les atteintes aux droits humains.

En effet, par ignorance ou maladresse le touriste peut être la cause d’un certain nombre d’impacts négatifs sur les populations locales et le pays d’accueil. Le voyageur soucieux de s’inscrire dans cette démarche responsable doit prendre connaissance des règles de bonnes conduites existantes et s’engager à les respecter.

 

Bonnes Pratiques pour être un touriste responsable

En mettant en place les bonnes pratiques qui vont suivre, vous profiterez de votre voyage tout en permettant aux générations futures de découvrir ces mêmes destinations qui resteront authentiques et préservées.

1.Bien s’informer sur la Destination

Être un touriste responsable c’est d’abord s’intéresser à la destination.

Avant de partir, prenez la peine de vous documenter sur les habitants et leurs modes de vie. Plus vous en saurez sur le patrimoine, la religion, l’environnement, la culture, l’histoire et les croyances, mieux vous serez informé sur les attitudes à adopter ainsi que les gestes à éviter pour ne pas choquer les populations locales. En effet, selon les pays, caresser la tête d’un enfant, se vêtir de manière trop dénudée ou ostentatoire, où encore s’embrasser en public peuvent s’avérer choquants pour la population.

Lorsque vous décidez de découvrir un ailleurs, ce sont les incroyables  rencontres faites sur la route qui font de feront de votre voyage une aventure extraordinaire. Cependant, il faut reconnaître que les cultures et attitudes sont si différentes d’une région à une autre qu’on ne sait pas toujours comment communiquer avec les gens ou comment ne pas se comporter étrangement et accumuler des a priori.

S’informer en amont sur votre destination vous permettra de ne pas faire d’impairs et surtout de mieux profiter de votre voyage !

2.Respecter la culture et les populations locale

En Afrique, la grande majorité des pays possèdent des coutumes telles que le respect de personnes âgées, ne pas parler à voix basse, enlever les chaussures, le sens de la responsabilité dans la société, etc.

Un touriste responsable doit respecter les différentes cultures, croyances et traditions des peuples qui ont choisi de l’accueillir. Il doit apprendre à s’adapter à son nouvel environnement et s’enrichir de cette différence.

En Adoptant les attitudes qui suivent, vous serez munis de bons atouts pour mieux respecter la culture et les traditions de votre pays d’accueil.

  • Apprendre quelques mots de la langue locale pour mieux vous intégrer.
  • Donner des pourboires et rétribution en rapport avec le coût de la vie afin de ne pas déstabiliser l’économie locale.
  • Ne pas distribuer des médicaments ou cadeaux directement aux populations.
  • Respecter les lieux cultes et les interdictions qui y règnent.
  • Marchander avec patience et humour et ne pas vous emporter.
  • Ne pas acheter des objets traditionnels ou sacrés afin de ne pas encore dépouiller les pays africain de leurs patrimoines culturel.

3.Respecter la nature, l’environnement et les animaux

S’il paraît important de respecter la culture et les populations locales, il l’est encore plus pour la nature, l’environnement et les animaux.

Vous devez apprendre à apprécier la nature sans pour autant la toucher ou la perturber. Il en est de même pour les animaux. La plupart du temps, ces bêtes sont au cœur d’activités touristiques qui ont des conséquences graves pour elles.

Voici quelques précieux conseil pour être un touriste responsable et mieux respecter la nature et les animaux :

  • Respectez les recommandations de chemins balisés. Elles vous permettront de ne pas piétiner la flore. 
  • Ne cueillez pas les fleurs et plantes sur votre passage car certaines espèces sont en voie de disparition.
  • Respectez la réglementation en vigueur dans les parcs naturels et acquittez-vous des taxes d’entrées qui servent à préserver ce patrimoine.
  • Ne jetez pas vos déchets n’importe où. Ce n’est pas parce que certains pays ne disposent pas de système de ramassage des déchets que vous êtes obligé de faire comme les locaux. Au contraire vous pourriez montrer le bon exemple par votre attitude responsable.
  • N’attirez pas les animaux avec de la nourriture, cela modifie leur régime alimentaire et peut même leur être fatal.
  • Observez les animaux sauvages à distance raisonnable pour ne pas les effrayer ou modifier leurs comportements. Aussi, ne les toucher pas, pour votre propre sécurité et pour la leur.
  • N’emportez pas des animaux vivants ou morts, et n’encouragez pas le commerce de leurs peaux, fourrure, ivoire, etc. Ces pratiques participent amplement à la perte de la biodiversité et à l’extinction des espèces, et sont interdites en vertu des accords pour la protection des espèces.

  • Ne vous livrez pas à ces pratiques touristiques qui exploitent les animaux et ont de lourdes conséquences pour eux. Au nombre de ces activités on distingue: Les parcs marins, les balades à dos d’éléphants, Les zoo peu recommandables qui proposent par exemple de prendre des photos à côte d’animaux sauvages, la nage avec les requins, les spectacles de singes, les charmeurs de serpent, etc.

4.Choisir des professionnelles engagées

Pour être un touriste responsable, vous devez prendre le temps de vous informer sur l’engagement responsable des entreprises avec lesquelles vous passerez votre séjour (hébergements, transports, guident, restaurants, activités…)

Renseignez-vous sur les pratiques des entreprises et opérateurs de voyages et assurez vous qu’elles soient engagés dans une politique de tourisme durable, responsable, éthique et équitable. Visitez le site internet des entreprises et de prenez connaissance de leur vision du voyage durable.

N’hésitez pas à pratiquer des activités qui vous permettront de découvrir l’écosystème de votre destination et qui vous donneront également l’occasion de rencontrer les populations locales; notamment les artisans qui auront à cœur de partager leur savoir-faire.

Ainsi, au-delà de vos propres attitudes, en optant pour des familles de métiers qui agissent pour un tourisme responsable vous optimiserez votre engagement en tant que de touriste responsable

5.N’emportez que l’essentiel

Lorsque vous organisez un voyage, veillez à embarquer juste le stricte minimum et gardez de la place dans votre valise pour ramener des souvenirs fabriqués localement. C’est également une très belle manière de soutenir l’économie locale.

Et si vous ne savez pas comment bien ranger votre valise, n’hésitez pas à vous servir de check-list pour optimiser votre rangement.

Les bagages des voyageurs sont bien souvent trop pleines et contiennent parfois des vêtements ou  produits qui s’avèrent inutiles à destination. Il s’agit ici de ne pas trop alourdir sa valise et son sac de voyage. Réduire le poids de ses bagages est un autre moyen de réduire les émissions de CO2 liés à leurs transports! Si chaque passager réduisait le poids de ses bagages en dessous de 20 kilos, plusieurs millions de tonnes de CO2 seraient neutralisées chaque année.

6.Consommez les ressources intelligemment

D’un point de vue environnemental, le tourisme de masse entraîne une surconsommation des ressources naturelles et un surcroît de déchets à gérer. Par exemple, la consommation d’eau douce par les grands complexes hôteliers ne cesse de croître dangereusement. De plus, outre les déchets à traiter, les pollutions sont de multiples natures : émission de gaz à effet de serre, pollution de l’air, de l’eau … la nature souffre de nos agissements, parfois irréfléchis.

Les ressources comme l’eau et l’électricité sont parfois un luxe dans certaines régions d’Afrique. Si vous  désirez être un tourisme responsable pour l’Afrique, appliquer les quelques conseils suivants vous sera utile:

  • L’eau est une ressource précieuse pour certains pays en voie de développement. Veillez à ne pas la gaspiller ou la polluer. Ne jetez rien dans les océans ou les lacs, et privilégiez les douches rapides.
  • Si vous restez plusieurs jours dans le même hôtel, demandez à ce qu’on ne remplace pas trop souvent vos serviettes de bain ni vos draps afin d’économiser ainsi de l’eau, de la lessive et de l’électricité. Après tout, est-ce que chez vous, vous lavez vos serviettes de bain tous les jours ?
  • L’électricité est également rare et précieuse dans certains pays, il faut donc penser à éteindre les appareils électriques et les lumières d’une pièce quand vous n’y êtes pas.

7.Privilégier les transports qui vont moins vite

D’après le Tourmag, le tourisme participe à 5% des émissions mondiales des gaz à effet de serre. À lui seul, le transport aérien contribue pour 2% à 3% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde. Une tonne de kérosène brûlé produit 3 tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Il n’est pas sans oublier les transports terrestres qui ont également un impact négatif croissant sur l’environnement. Il est vrai qu’à l’heur où l’ont parle, il n’est quasiment pas possible d’espérer des solutions pour des  modes de transports plus responsables, durables et .moins polluant

Mais, en changeant votre manière de vous déplacer, vous pourrez espérer contribuer à un tourisme plus responsable pour l’Afrique.

Voici quelques attitudes à adopter pour un transport responsable

  • La marche à pied ou le vélo sont adaptés aux courts trajets. Outre le fait que vous resterez en forme, cela vous donne le temps d’apprécier les paysages.
  • Les transports en commun comme le bus ou le train donnent de merveilleuses occasions pour entrer en contact avec la population.
  • Pensez à limiter l’utilisation de la climatisation aux fortes chaleurs. Elle consomme beaucoup et participe au réchauffement climatique !
  • Si il est possible d’effectuer votre trajet par la voie terrestre plutôt qu’en avion, pensez à privilégier le transport terrestre.
  • Enfin, d’une manière générale, si vous aimez partir loin, mieux vaut partir moins souvent mais plus longtemps…

7.Limiter la consommation d’Alcool

Lorsque qu’on visite un pays et que l’on est loin de notre routine quotidienne, on aime prendre du bon temps . On se détend, on flâne, on bouquine, on visite et on fait la fête.

être en vacances ne justifie cependant pas tout et il faut connaître ses limites. Si de nombreux touristes du monde entier sont mal vus en vacances, c’est aussi à cause de comportements déplacés, dangereux voir outrageants qu’entraînent la surconsommation d’alcool. On assiste à beaucoup de débordements justifiés par un simple «ce qui se passe à l’étranger reste à l’étranger».

Mais voilà, les locaux en Afrique ou même les autres voyageurs n’ont pas à subir tous ces excès, qui n’auraient pas lieu dans le pays d’origine. La seule question à se poser est « est-ce que je ferai ça chez moi ? » . Alors, oui à quelques verres pour célébrer les vacances et NON à l’ivrognerie déplacée et embarrassante.

Write A Comment